Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Beaulieu, Agence immobilière VANNES 56000

VANNES - Tourisme : Focus sur l'Intra muros et son quartier médiéval

Publiée le 09/05/2015

A travers l’intra muros, cette promenade vous permettra d’imaginer l’atmosphère d’une ville à différentes époques.

La Porte St Vincent

Percée dans le rempart au début du XVII siècle et reconstruite au XVIIIe siècle, elle est encadrée depuis 1840 par des immeubles formant un hémicycle qui déli- mite la place Gambetta. Sous la statue du Saint patron de la ville, Saint Vincent Ferrier, le blason représente l’hermine, symbole de la Bretagne. Celle-ci est couronnée de trois tours symbo- lisant la ville fortifiée et encadrée de deux lévriers offerts par les bretons au roi de France, François 1er, lors de son passage à Vannes en 1532.

 

La Place des Lices

Espace aménagé au XIVe siècle, il a conservé sa forme d’origine. C’est là que se déroulaient les joutes et les tournois organisés par le Duc de Bretagne dont la rési- dence, le Château de l’Hermine (maintenant détruit), se trouvait à proximité. Aujourd’hui, deux fois par semaine se tient le marché (mercredi et samedi matin).

 

La Maison de Vannes et sa femme

Sculptés à l’angle d’une maison à pans de bois du XVIe siècle, ces deux personnages de granit amputés de leurs mains, étaient sans doute une ancienne enseigne. Ce couple souriant a été nommé ainsi à la fin du XIXe siècle. À voir, plus haut sous la toiture une statue en bois de St François d’Assise.

 

Le Château Gaillard

Aujourd’hui musée d’histoire et d’archéologie, cette demeure urbaine toute en pierre fut construite par Jean de Malestroit, évêque de Nantes et chancelier du Duc Jean V, dans la première moitié du XVe siècle. S’élevant sur quatre niveaux, on remarque des fenêtres à meneaux et une tour d’escalier qui abrite une vis en pierre. En 1912, la Société Polymathique du Morbihan en devient propriétaire et y installe sa collection d’objets archéologiques.

 

La Rue des Halles et Rue St Salomon

Ces deux rues au cœur de la ville médiévale sont bordées de maisons à pans de bois, typiques de l’habitat urbain à cette époque. Construites en pierre, bois et torchis, ces maisons se distinguaient par leur couleur et leur décor. Au n°13 de la rue St Salomon, « la maison aux lions » montre des figures sculptées en bois représentant des animaux du bestiaire médiéval.

 

L'Hôtel de ville

Le changement d’atmosphère est total. Les rues larges, les trottoirs, les immeubles alignés, correspondent aux aménagements du XIXe siècle. L’Hôtel de Ville fut construit entre 1881 et 1886. Copie réduite de l’Hôtel de Ville de Paris, la façade est ornée de nombreux décors qui soulignent le prestige de l’édi- fice. On remarque surtout l’escalier d’honneur éclairé par une verrière, et un vitrail représentant le mariage d’Anne de Bretagne et du Roi de France Charles VIII en 1491.

 

La Place Henri IV
Vous rejoignez cette place par la Rue Burgault. La place est bordée de maisons à pans de bois.
A partir du XVIIe siècle, on abandonnera progressivement ce type de construction pour une construction en pierre.

 

La Cathédrale St Pierre

Reconstruite à partir de la fin du XIIe siècle sur les bases de l’ancien édifice, elle montre une grande diversité de styles.

La tour clocher est la partie la plus ancienne (roman XIII e siècle). La façade reconstruite au milieu du XIX siècle

est de style néo-gothique. A l’intérieur, la nef et le chœur sont du XVe. Le transept est agrandi au XVIe et c’est en 1536/1537 que l’on ajoute la chapelle du St Sacrement. Cette rotonde de style Renaissance, abrite aujourd’hui le tombeau de St Vincent Ferrier, moine dominicain, né à Valence en Espagne, mort à Vannes en 1419, puis cano- nisé en 1456.

Le Musée des Beaux Arts : La Cohue

Le mot “cohue” désigne en breton au Moyen Age un lieu de marché. Ces anciennes halles, édifiées au XIIIe siècle, abritaient les marchands installés au rez de chaussée. Avec l’exil à Vannes des parlementaires bretons de 1675 à 1689, la salle haute devient le siège du parlement. Puis au XIXe, elle est transformée en théâtre municipal. Depuis 1986, cette cohue abrite le Musée des Beaux Arts de la ville de Vannes.

Vous pouvez rejoindre le quartier St Patern par la rue St Guénahel à droite de la Cathédrale.

Notre actualité