Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

L'actualité de CENTURY 21 Beaulieu

Un nouveau plan Climat qui intéresse l’immobilier

Publiée le 20/10/2017

Si l’arrivée de Nicolas Hulot au ministère de la transition écologique et solidaire a satisfait de nombreux écologistes, les acteurs de l’immobilier n’en furent pas moins inquiets de découvrir son plan climat.


Des mesures incitatives.

En l’occurrence, ils furent rassurés puisque les mesures annoncées visent pour l’essentiel à lutter contre le réchauffement climatique certes, mais surtout à aider les familles modestes à régler leurs factures d’énergie d’une part et de promouvoir les performances énergétiques des logements d’autre part. Et, une fois n’est pas coutume, le ministre a divulgué des dispositions incitatives pour les foyers français en s'abstenant des sempiternelles contraintes qui pèsent sur les constructeurs et autres promoteurs.

 

Un chèque Énergie disponible pour tous.

Ce plan Climat, dans sa partie qui intéresse l’immobilier, se compose de trois volets. Le premier concerne le chèque énergie qui, après avoir connu une phase d’expérimentation puis de validation dans quatre départements, sera étendu à la totalité du pays. Rappelons que le chèque énergie, d’une valeur oscillant entre 48€ et 227€, est automatiquement envoyé chaque année aux foyers, une somme qui varie selon leurs ressources et leur composition. Ce dispositif devrait permettre d’aider quelque 4 millions de contribuables aux faibles revenus.

 

Un crédit d’impôt qui se transforme en prime.

Par ailleurs, le crédit d’impôt qui permettait aux ménages de déduire une partie du montant des rénovations engagées au nom de la transition énergétique, à l’instar des travaux d’isolation ou de toute autre amélioration qui induirait des économies d’énergie, deviendra une prime qui sera directement versée dès la rénovation achevée, évitant ainsi aux familles d’attendre l’année suivante pour en percevoir le bénéfice.

 

Un certificat d’économie d’énergie pour recevoir une aide financière.

Enfin, et toujours sous la forme d’une prime, l’obtention d’un certificat d’économie d’énergie permettra de recevoir des fonds destinés à améliorer la performance de son habitat. L’idée étant, après constat que les frais de chauffage constituent une vaste part de la dépense énergétique, d’encourager les Français à mieux isoler et/ou équiper leur habitat en remplaçant, par exemple, leur chaudière en faveur d’un procédé renouvelable comme la pompe à chaleur ou le bois. Une subvention qui pourra s’élever jusqu’à 3 000€.

Notre actualité